Exposition “Viens voir” Edith Delattre, musique Phil St George

Juin 2019- Edith Delattre, artiste plasticienne, était présente en  juin a Verneuil sur Avre dans l’Eure lors de l’exposition “Viens voir”. Elle proposait de “Venir Voir” ses fantaisies optiques et les rêves de pierres d’Anne Roulant peintre et de Gilles Guillaume photographe.
Un régal pour les yeux mais également pour les oreilles puisque la musique était celle de l’artiste et producteur parisien Phil St George.

Passages imaginaires ou “composition en Capricci pour Carceri Piranesi”.
Mise en scène d’images qui se superposent à l’infini et invitent à rentrer dans un monde imaginaire, proche de celui du graveur Piranèse.

Image: Edith Delattre
Montage: Philippe Combret
Musique: Phil St George

Le site d’Edith Delattre:  www.edelattre.fr

Read more news

Dias et ses musiciens photographiés par Renaud Monfourny

Renaud Monfourny is a french photographer who captures the cultural scene: he protraited musiciens, actors, directors...

Premier EP éponyme du duo afro-électro Nigérien/Parisien 8-Ok

C’est la belle découverte du weekend pour l’équipe ItinéraireBis. Le duo afro-électro...

Radio România Internaţional-L’invité du jour- Clara Cernat

Ligia Mihăiescu Notre invitée débute en Roumanie, elle se perfectionne en Suisse, vit en France et...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Le Photoblog de Renaud Monfourny Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une...

Interview Clara Cernat- Thierry Huillet. « 9h50 le matin » France 3 Occitanie

Clara Cernat violin & Thierry Huillet (piano) a Duet, playing worldwide and regularly...

“Swinging Bellefontaine” le film de Nicolas Simon dans la revue Positif

Critique de Nicolas Bauche du film "Swinging Bellefontaine" parue dans le n° 646 de la revue...

Dias et ses musiciens photographiés par Renaud Monfourny

Renaud Monfourny is a french photographer who captures the cultural scene: he protraited...

La Dépêche du Midi – Olivier Bellamy “Le petit Prince”.

Jeudi 17 Janvier 2019 Propos recueillis par Jean-Marc Le Scouarnec Sur Radio Classique, il donne...

Jacques Borker : artiste plasticien – sa vie, son oeuvre

Découvrez le parcours époustouflant de Jacques Borker au travers d'un documentaire qui retrace sa...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Aldo Romano

Aldo Romano est en tournage, il est l’objet du prochain documentaire de Nicolas Simon. En...

Clara Cernat & Thierry Huillet: Concerts 2015

18 janvier: Tournefeuille, France (L’Escale) 16-22 février: Tournée en Espagne, concerts à Burgos...

The Thing: Ado Arrietta & Albert Monis dans le journal espagnol “El País”

Ado Arrietta, en el madrileño Hotel de las Letras. KIKE PARA

The thing d’Ado Arrietta, Albert Monis + un prologue d’Enrique Vila-Matas / EL PAIS
par Gregorio Bellinchón

«  (…) Fruto de esa otra carrera artística es el libro The Thing (Les Éditions de la Mangrove), en el que añade dibujos, puntos y rayas a fotografías de Albert Monis, tras un prólogo de Enrique Vila-Matas. Artistas que se han conocido bajo un mismo amor : Francia » .

«  (…) Albert me enseñó unas fotos extrañas que tenía de la playa, y yo busqué las sombras de los personajes, los posible sentimientos que les unieran » .

Retrouvez l’article complet:
http://cultura.elpais.com/cultura/2017/04/30/actualidad/1493540217_423319.html

albert-monis-ado-arrietta-the-thing-1

The thing #1

The thing · E. Vila-Matas

Me escribió Albert Monis y me dijo que Arrietta y él se sentirían honrados y contentos y dibujados y fotografiados si escribiera algo al principio de este libro que contenía un universo de imágenes que seguro que estaba en perfecta conexión con mi mundo. Llevaba un documento adjunto con la obra que debía prologar. Y yo pensé: voy a mirar esas imágenes, pero algo que va con Arrietta dentro no es ni necesario que lo vea, seguro que tiene relación con mi propio universo. Aún así, miré lo adjunto; “la cosa”, empecé a llamarlo; poco después, pasó a ser “the thing”. The thing por aquí y the thing por allá. Me acordaba de “la cosa” cada vez que volvía al ordenador y volvía a entrar en lo adjunto y me veía a mí formando parte de algún modo del libro de Monis y de Arrieta y siendo una cosa más de the thing, aquello que me había llegado adjunto y no sabía de dónde, ni importaba, puesto que el lugar del que viniera no podía cambiar ni un milímetro lo que yo había visto ya y sobre lo que ya había emitido un juicio jubiloso. Mira —decidí decirle a the thing—, carezco de imagen, tú la tienes y yo no, yo soy sólo pluma y papel, pero lo que escribo refleja el rastro que deja el instante, es dibujo, es fotografía, fue cosa y un día, ahora mismo, será arte. Dicho esto, me quedé inquieto, reflejando sólo la cara del instante. Mira —decidí seguir diciéndole a the thing— lo que oyes no está pensado para ser leído, pues, para empezar, quizás no sea exacto decir que está escrito, más bien se ha creado para ser mirado y escuchado, para ser fotografiado y dibujado. Mira, mírame, fantasma errante en salas de recuerdos, solitario y extraño entre otros extraños, nómada estático en el lugar donde me ves, no puedo asegurar que mis palabras sean arte sobre algo, es decir, arte sobre esto y aquello, arte discursivo, sino el arte en sí, la cosa, the thing, vamos. De eso se trata. Pasa página ya. La puerta que da al mundo está abierta.

albert-monis-ado-arrietta-the-thing-15

The thing #15

Albert Monis m’a écrit et m’a dit qu’Arrietta et lui se sentiraient honorés, contents, dessinés et photographiés si j’écrivais quelque chose au début de ce livre qui contenait un univers d’images parfaitement connecté avec le mien. Il y avait dans ce courrier une pièce jointe avec l’œuvre dont je devais écrire le prologue. Et j’ai pensé: je vais regarder ces images, mais une chose qui porte en elle quelque chose d’Arrietta, il n’est même pas nécessaire que je la voie: elle a une relation avec mon propre univers, c’est sûr. Ceci étant dit, j’ai regardé cette pièce; “la chose”, ai-je commencé à l’appeler; et puis quelque temps après, elle est devenue “the thing”. The thing par ici et the thing par là. Je me souvenais de “la chose” chaque fois que je retournais sur l’ordinateur, que je rentrais à nouveau dans le fichier et me voyais moi-même faisant partie d’une certaine manière du livre de Monis et d’Arrietta; j’étais une chose de plus de the thing, de cette chose même qui m’était arrivée en pièce jointe je ne savais d’où; quelle importance d’ailleurs puisque le lieu d’où elle venait ne pouvait changer d’un millimètre ce que j’y avais déjà vu et sur quoi j’avais déjà porté un jugement jubilatoire. Voyons —décidai-je de dire à the thing—, je n’ai pas d’image, toi tu en as une et moi pas; je ne suis que plume et papier, mais ce que j’écris reflète la trace laissée par l’instant, c’est un dessin, une photographie, une chose qui a été et qui un jour, à cet instant même, sera de l’art. Pourtant, j’étais inquiet car ce reflet ne renvoyait qu’un visage de l’instant. Voyons —décidai-je de continuer à dire à the thing—, ce que tu entends n’a pas été pensé pour être lu puisque, pour commencer, il n’est sans doute pas exact de dire que c’est écrit, mais plutôt que cela a été créé pour être regardé et écouté, pour être photographié et dessiné. Regarde, regarde-moi, fantôme errant dans les salons des souvenirs, solitaire et étranger parmi d’autres étrangers, nomade statique au lieu où tu me vois, je ne puis assurer que mes mots soient de l’art sur quelque chose, autrement dit, de l’art sur ceci où sur cela, art discursif ou art en soi, la chose, the thing, pour tout dire. C’est de cela même qu’il s’agit. Tourne donc la page. La porte qui donne sur le monde est ouverte.

 

Note de l’éditeur Florent Fajole

L’ombre et la condensation, Deux auteurs, Albert Monis et Adolpho Arrietta; mais l’œuvre est totalement une. Les photographies de l’un et l’intervention graphique de l’autre. Il y a d’abord des photographies. Des scènes de plages qu’Albert Monis a ensuite recadrées puis modifiées pour faire saillir les quelques germes qu’il aura voulu confier à Adolpho Arrietta. Dans la première série, les ombres expriment autre chose que les personnes dont elles sont les projections. Elles acquièrent ainsi un véritable statut de sujet ; mais elles ne peuvent malgré tout s’abstraire de leurs liens de causalité. L’ombre et la personne se livrent donc l’une à l’autre, solitaires ou en collectivité. Si la seconde se révèle dans sa mise en scène, la première ne le peut que dans la forme que prend sa silhouette. Pas d’accoutrement susceptible d’indiquer ni d’expressions sur le visage. La forme de l’ombre est introspective et pourtant elle manifeste une attitude. De qui ou de quoi est-elle l’introspection ? D’elle-même, peut-être, si on lui prête vie suffisamment, de la personne dont elle émane si on n’oublie pas qu’elle en est justement une projection. Se dessine alors cette relation du double que connaissent bien les sciences humaines. Qui n’a jamais senti l’effroi de voir sa propre ombre aller plus vite ou plus lentement que soi ? Il y a quelque chose de dramatique dans le simple fait de perdre de vue son ombre. Qu’elle se tienne en retrait ou qu’elle prenne la poudre d’escampette sous l’effet combiné de la source lumineuse et de notre propre déplacement, nous avons tout simplement le sentiment qu’une partie de nous-mêmes s’échappe et que nous pouvons la perdre à tout jamais. Ce que disent les images d’Albert Monis, c’est précisément toute cette part de profonde intériorité qui ne s’exprime qu’au moment où nous sommes sur le point de la perdre : l’ombre qui dit autre chose de nous, sans doute la plus personnelle. Il est saisissant d’observer combien Adolpho Arrietta s’est approprié cette relation. Par les liens qu’elle établit dans chacune des images, son intervention trace des lignes de partage, pour associer ou pour distinguer. Elle problématise et, de ce fait, organise et structure. Il s’agit d’un acte éditorial, au sens où l’entend la langue anglaise, qui donne toute la mesure de la lecture comme acte critique et comme dispositif, sous la forme de la série et du montage. En d’autres termes, c’est un acte de création et de transformation qui interroge le principe même de l’écriture par l’image. L’intervention souligne ainsi l’ancrage des images et en explore les possibles. Il en résulte une longue phrase visuelle qui se cristallise par instants, s’installe pour ralentir le regard et l’inciter à prendre quelque chose, puis repart ou à l’inverse demeure pour insister sur l’assise et inciser définitivement notre perception.

Il n’en va pas autrement dans la seconde série, où cette fois le personnage dessine une verticale en contrepoint de la ligne d’horizon nécessaire à l’établissement d’un point de vue cardinal. L’être humain devient ainsi l’un des éléments par lesquels nous accédons à une expérience spatio-temporelle. Là encore, ce n’est pas notre perspective de carcan, comme dirait Henri Michaux, qui distribue les lignes de partage ; mais selon la vision de l’esprit que s’organisent les différents plans intérieurs de la perception. Mais il y a plus… Dans les rapports hypertéliques que les êtres vivants entretiennent parfois avec leur environnement, et que bien des écrivains ont exploré, il y a un supplément qui se donne en un point de condensation par lequel l’individu échappe à la fatalité de la divergence des caractères. Signifié ici par la jonction des points cardinaux, à l’endroit précis où l’être humain entre en excroissance, cette solidarité entre le plan et la forme, unifie le lointain et le proche, l’intérieur et l’extérieur. Elle est comparable à ces regards de l’enfant qui, denses de tout ce qui leur échappe, renoncent temporairement ou durablement à vendre l’étendue pour le repérage. Gageons qu’il subsiste un peu de jeu pour certains privilégiés pour reprendre les mots par lesquels Roger Caillois concluait l’un de ses nombreux textes sur le mimétisme. Florent Fajole, éditeur

– Dimensions: Ouvrage à l’italienne 13 cm de haut x 18 cm de large – Poids: 180 grammes – Nombre de pages: 40 pages intérieures imprimées en quadrichromie – Qualité: papier haut de gamme Gardapat 13 Kiara. Couverture avec texte en sérigraphie blanche

Edition limitée à 300 exemplaires Les Editions de la Mangrove, Nîmes et Paris ISBN 979-10-90202-14-6

Avec le soutien du fonds de dotation agnès b. : www.fondsagnesb.co/2017/01/16/the-thing/

Distribué également chez RE:VOIR : re-voir.com/shop/fr/livres/837-the-thing

Read more news

Dias et ses musiciens photographiés par Renaud Monfourny

Renaud Monfourny is a french photographer who captures the cultural scene: he protraited musiciens, actors, directors...

RTS “L’écoute des mondes” : Entretien avec Dias

  "L'écoute des mondes" sur la Radio Télévision Suisse RTS, une émission animée par Vincent...

La Dépêche du Midi – Olivier Bellamy “Le petit Prince”.

Jeudi 17 Janvier 2019 Propos recueillis par Jean-Marc Le Scouarnec Sur Radio Classique, il donne...

Radio România Internaţional-L’invité du jour- Clara Cernat

Ligia Mihăiescu Notre invitée débute en Roumanie, elle se perfectionne en Suisse, vit en France et...

8-Ok, déchiffrez le Sahel à travers l’électro

Voyage vers les dunes digitales de 8-OK pour une rencontre inédite entre l’électro, le future funk...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Phil St George

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Phil St George Alors que vient de sortir son EP entre Ambient et...

Dias sur France Inter

Invité de  l'émission "Partout Ailleurs" animée par Eric Valmir sur France Inter diffusée le 20...

Une «Nuit solidaire» à Paris pour soutenir les mal logés

Un rassemblement a réuni plusieurs milliers de personnes place de la République pour appeler à...

Interview de Clara Cernat avec l’Orchestre de chambre de Toulouse

Interview de Clara Cernat avec l’Orchestre de chambre de ToulouseInterview réalisé en avant...

Bruno Saparelli – La Musique de la Terre

La musique de la terre "le Film"     LA MUSIQUE DE LA TERRE Un film de Bruno Saparelli...

“BUENOS AIRES” ROMANIAN MUSICIANS IN ROME: CLARA CERNAT & THIERRY HUILLET

The first appointment of the project "Romanian musicians in Rome: the virtual musical season of...

Nicolas Simon – Un Sábado Por La Mañana

Poster_Un_Sabado_por_la_manana

Directed by Nicolas Simon

Release: May 2016
Duration: 19:50
Topics: Biography
Producer: Nicolas Simon
Scriptwriter: Nicolas Simon
Sound: Manuel Álvarez Rey, Miguel Maroto
Cameraman: Manuel Álvarez Rez, Miguel Maroto
Edition: Paul Pirritano
Mix: gabriel Mathé
Cast: Toni

+ infos:
nacional@agenciafreak.com (Spain)
internacional@agenciafreak.com (Worldwide)

Tony, hairdresser in Madrid has a Saturday morning like no other. Customers, for the first time, are rare but Toni remains the same whatever happens !

Toni, peluquero de Madrid vive un sábado diferente de los otros. Por primera vez los clientes son escasos pero está Toni, pase lo que pase!

Read more news

Nicolas Simon – Un Sábado Por La Mañana

UN SÁBADO POR LA MAŃANA Directed by Nicolas Simon Release: May 2016 Duration: 19:50 Topics: Biography Producer:...

8-Ok, déchiffrez le Sahel à travers l’électro

Voyage vers les dunes digitales de 8-OK pour une rencontre inédite entre l’électro, le future funk...

Toulouse d’Été. L’âge d’or du tango revit avec Ciro Perez

Toulouse d’Été. L'âge d'or du tango revit avec Ciro Perez Toulouse d'été reçoit ce soir le...

“Swinging Bellefontaine” le film de Nicolas Simon dans la revue Positif

Critique de Nicolas Bauche du film "Swinging Bellefontaine" parue dans le n° 646 de la revue...

“Une Journée avec Dias” par Marie Adji

“Une Journée avec Dias” par Marie AdjiIl est 10 heures quand je retrouve Dias dans l'un de ses...

Une «Nuit solidaire» à Paris pour soutenir les mal logés

Un rassemblement a réuni plusieurs milliers de personnes place de la République pour appeler à...

Bruno Saparelli – La Musique de la Terre

La musique de la terre "le Film"     LA MUSIQUE DE LA TERRE Un film de Bruno Saparelli...

Nicolas Simon – Un Sábado Por La Mañana

UN SÁBADO POR LA MAŃANA Directed by Nicolas Simon Release: May 2016 Duration: 19:50 Topics:...

SilenceIsSexy.com : La playlist de mars 2017 – 8-Ok EP

8 OK EP (Lelia Production - 24 mars) Le chanteur nigérien Diassibo Tchiombiano, alias Dias, est un...

La Dépêche du Midi – Ovation pour Le Petit Prince au Dôme de Gascogne

Ce fut un grand moment d'émotion le samedi 19 janvier au Dôme de Gascogne dans la saison de CIRCA...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Le Photoblog de Renaud Monfourny Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Aldo Romano

aldo-romano-1low

Aldo Romano – © Renaud Monfourny

Aldo Romano est en tournage, il est l’objet du prochain documentaire de Nicolas Simon. En attendant, on se délecte de Ne joue pas fort, joue loin (Éditions des Équateurs), un livre de souvenirs, le livre d’une vie. Et quelle vie ! Enfant arrivé d’Italie à 6 ans dans le XX ième arrondissement, il est devenu l’un des grands batteurs de jazz des cinquante dernières années. Il a fréquenté les meilleurs jazzmen, franchit la ligne dangereuse de la vie de rock star… Et pour nous le dire, il a une plume et un regard, on n’est pas dans l’autobiographie commandée… Il faut lire son récit de la tournée 1966 avec Carla Bley ! Comme pour la musique, du grand Aldo Romano !

 

Read more news

Nicolas Simon – Ciro Perez & Revisitango

Nicolas Simon - Ciro Perez & RevisitangoCIRO PEREZ & REVISITANGO The guitar tango maestro ! Concert filmed by...

“BUENOS AIRES” ROMANIAN MUSICIANS IN ROME: CLARA CERNAT & THIERRY HUILLET

The first appointment of the project "Romanian musicians in Rome: the virtual musical season of...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Aldo Romano

Aldo Romano est en tournage, il est l’objet du prochain documentaire de Nicolas Simon. En...

Une «Nuit solidaire» à Paris pour soutenir les mal logés

Un rassemblement a réuni plusieurs milliers de personnes place de la République pour appeler à...

Dias sur France Inter

Invité de  l'émission "Partout Ailleurs" animée par Eric Valmir sur France Inter diffusée le 20...

8-Ok: Festival Wassa’n Africa

  8-Ok en concert au festival Wassa'n Africa à Launac (31) le 2 juillet 2016Read more...

Nicolas Simon – Swinging Bellefontaine

  SWINGING BELLEFONTAINE Directed by Nicolas Simon With Yves Alambwa, Glenn Ferris, Guy...

Radio România Internaţional-L’invité du jour- Clara Cernat

Ligia Mihăiescu Notre invitée débute en Roumanie, elle se perfectionne en Suisse, vit en France et...

Interview Clara Cernat- Thierry Huillet. « 9h50 le matin » France 3 Occitanie

Clara Cernat violin & Thierry Huillet (piano) a Duet, playing worldwide and regularly...

RTS “L’écoute des mondes” : Entretien avec Dias

  "L'écoute des mondes" sur la Radio Télévision Suisse RTS, une émission animée par Vincent...

Nouveau clip de DIAS : Jamjama

Le clip "Jamjama" extrait du dernier opus de Dias , le reggae man nigérien. "Jamjama", titre aux...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Phil St George

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Phil St George

Alors que vient de sortir son EP entre Ambient et Dancefloor Hardcore porté par l’excellent Dancing in the dark, Phil St George est à Madrid pour donner un concert en compagnie d’Etienne Jaumet au Siroco.

Read more news

Jacques Borker : artiste plasticien – sa vie, son oeuvre

Découvrez le parcours époustouflant de Jacques Borker au travers d'un documentaire qui retrace sa vie et son oeuvre....

“Swinging Bellefontaine” le film de Nicolas Simon dans la revue Positif

Critique de Nicolas Bauche du film "Swinging Bellefontaine" parue dans le n° 646 de la revue...

Saforguia Revista – Trio continents “Tradició i modernitat a través de la música”

Clara CERNAT #violin , Katia NEMIROVITCH-DANTCHENKO & Thierry HUILLET #piano . Ressenya del...

La Dépêche du Midi – Olivier Bellamy “Le petit Prince”.

Jeudi 17 Janvier 2019 Propos recueillis par Jean-Marc Le Scouarnec Sur Radio Classique, il donne...

DIAS: Ouvrons Les Portes!

Dias - ® Valentin Fougerey    Dias soutient les actions de Médecins du Monde en faveur...

The Thing: Ado Arrietta & Albert Monis dans le journal espagnol “El País”

Ado Arrietta, en el madrileño Hotel de las Letras. KIKE PARA The thing d’Ado Arrietta, Albert...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Aldo Romano

Aldo Romano est en tournage, il est l’objet du prochain documentaire de Nicolas Simon. En...

Premier EP éponyme du duo afro-électro Nigérien/Parisien 8-Ok

C’est la belle découverte du weekend pour l’équipe ItinéraireBis. Le duo afro-électro...

Toulouse d’Été. L’âge d’or du tango revit avec Ciro Perez

Toulouse d’Été. L'âge d'or du tango revit avec Ciro Perez Toulouse d'été reçoit ce soir le...

ilustración peruana caretas – Thierry Huillet y Clara Cernat, Pasión y Música

Edición 2562: jueves, 25 de octubre de 2018- LIMA/Perú. Clara Cernat y Thierry Huillet tocarán el...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Le Photoblog de Renaud Monfourny Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une...

Nicolas Simon – Swinging Bellefontaine

 

Swinging BellefontaineSWINGING BELLEFONTAINE

Directed by Nicolas Simon

With Yves Alambwa, Glenn Ferris, Guy Ould-Yahoui, Aïssa Bougenfounda, Kader Baadoud, Vinhoo-H2O, Ayoub Hamani, Kaled Aissaoui
Music: Glenn Ferris and Kid Loco
Camera: Anthony Martin
Edition: Paul Pirritano and Nicolas Simon
Sound: Gabriel Mathé
Artwork: Stéphane Dupont
Produced by Lelia Productions

 

“Un souffle humaniste au cœur de la cité, une façon de filmer qui donne envie de voir et d’entendre au plus près”. 
Jean-Michel DJIAN / FRANCE CULTURE

“Une poignée de jeunes adultes d’un quartier populaire de la banlieue toulousaine, la vingtaine avancée, se retrouvent au pied des barres autour de la baraque à burgers-frites tenue par deux d’entre eux. La caravane de fortune est un fragile vecteur de lien social dans ces quartiers désertés par les commerces et les services publics, réchauffant les protagonistes tel le foyer d’une cheminée au milieu de nulle part. Menés par leur ex-instituteur, ce petit groupe d’amis d’enfance retrouvent le tromboniste Glenn Ferris qui était venu les initier au jazz dans leur classe, dix ans auparavant. Swinging Bellefontaine chronique ces retrouvailles émouvantes, occasion d’une méditation sur le temps qui file, les difficultés du passage à l’âge adulte, et la part d’humanité, de rêves, d’espoirs et de projets positifs en germe dans les quartiers dits difficiles. Loin des caricatures véhiculées par les médias et parfois aussi par la culture rap, on découvre des personnages dans leur épaisseur et leurs complexités, bourrés d’intelligence, d’énergie, de malice et de présence naturelle à l’écran. Nicolas Simon et son équipe ont filmé ces deux temps du quartier de Bellefontaine avec patience et attention, sans commentaire ni jugement, laissant le spectateur libre de ressentir et d’interpréter ces images prélevées dans le vif de la vie.”

Serge KAGANSKI / LES INROCKUPTIBLES

 

Read more news

Toulouse d’Été. L’âge d’or du tango revit avec Ciro Perez

Toulouse d’Été. L'âge d'or du tango revit avec Ciro Perez Toulouse d'été reçoit ce soir le guitariste Ciro Perez en...

La Dépêche du Midi – Olivier Bellamy “Le petit Prince”.

Jeudi 17 Janvier 2019 Propos recueillis par Jean-Marc Le Scouarnec Sur Radio Classique, il donne...

Le reggaeman nigérien Dias se lance dans la World music

Le reggaeman nigérien Dias se lance dans la World music Le chanteur nigérien Diassibo Tchiambiano...

Jacques Borker : artiste plasticien – sa vie, son oeuvre

Découvrez le parcours époustouflant de Jacques Borker au travers d'un documentaire qui retrace sa...

8-Ok: Festival Wassa’n Africa

  8-Ok en concert au festival Wassa'n Africa à Launac (31) le 2 juillet 2016Read more...

“BUENOS AIRES” ROMANIAN MUSICIANS IN ROME: CLARA CERNAT & THIERRY HUILLET

The first appointment of the project "Romanian musicians in Rome: the virtual musical season of...

ilustración peruana caretas – Thierry Huillet y Clara Cernat, Pasión y Música

Edición 2562: jueves, 25 de octubre de 2018- LIMA/Perú. Clara Cernat y Thierry Huillet tocarán el...

Nuit Solidaire pour le logement : Dias Solidaire!

Aux côtés d'une pléiade d'artistes, Dias participe au concert de la Nuit Solidaire Pour Le...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Phil St George

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Phil St George Alors que vient de sortir son EP entre Ambient et...

SilenceIsSexy.com : La playlist de mars 2017 – 8-Ok EP

8 OK EP (Lelia Production - 24 mars) Le chanteur nigérien Diassibo Tchiombiano, alias Dias, est un...

« Kalinga », un mélange de reggae et de world music

« Kalinga », un mélange de reggae et de world music Le reggaeman nigérien Diassibo Tchiambiano...

Une «Nuit solidaire» à Paris pour soutenir les mal logés

Un rassemblement a réuni plusieurs milliers de personnes place de la République pour appeler à «rendre effectif le droit au logement et à l’hébergement».
De la musique, des matelas pour dormir à la belle étoile : des milliers de personnes se sont rassemblées ce jeudi soir à Paris pour la «Nuit solidaire pour le logement», à l’invitation de 33 associations qui ont lancé un appel solennel à la «mobilisation générale».
Alors que 3,5 millions de personnes sont mal logées en France (sans domicile, en chambre d’hôtel, en camping, dans des abris de fortune, des logements insalubres ou dans des conditions de logement très difficiles), plusieurs associations qui leur viennent en aide (Fondation Abbé Pierre, Médecins du Monde, Armée du Salut, Secours catholique, Emmaüs, etc.) ont appelé à «combattre l’exclusion» et à «agir», lors de cette «nuit», prévue pour s’achever à 6 heures vendredi.
Dias © Ludovic Le Guyader 2015

Dias © Ludovic Le Guyader 2015

Sur la Place de la République, militants associatifs, sans-abri, bénévoles ou simples citoyens se sont réunis autour d’une scène. Au programme, des concerts (le chanteur de reggae Dias, le rappeur Georgio, HK et les Saltimbanks), mais aussi des témoignages de mal-logés et de responsables associatifs.

«Même les oiseaux du ciel ont un nid, mais ici, les être humains n’ont pas de lit, est-ce normal ?», a ainsi demandé à la foule Marie, une personne en hébergement d’urgence.

«Nous exigeons une politique de solidarité beaucoup plus ambitieuse, qui permette enfin de rendre effectif le droit au logement et à l’hébergement», ont déclaré les 33 associations dans un appel, lu sur scène par la chanteuse Jeanne Cherhal. Au même moment, la foule déployait des couvertures de survie dorées, rappelant qu’elles sont souvent le seul rempart au froid pour les plus de 140 000 SDF que compte la France.
A quelques mètres, plus d’une centaine des lits de camps et de matelas ont été installés, pour inviter ceux qui veulent marquer leur solidarité avec les sans-abri à passer la nuit à la belle étoile. «Personne ne doit être contraint de vivre à la rue, personne ne doit être remis à la rue sans solution à la fin de l’hiver, personne ne doit être expulsé de son logement ou d’un terrain sans solution alternative digne de ce nom», poursuit l’appel.
Aux abords de la scène, une cabane de bidonville a été reconstituée, ultime solution d’hébergement pour de nombreuses familles en France. On compte environ 400 bidonvilles dans l’hexagone.

Dias sur France Inter

Invité de  l’émission “Partout Ailleurs” animée par Eric Valmir sur France Inter diffusée le 20 juin 2014, le chanteur et musicien Dias raconte l’Afrique subsaharienne d’hier et d’aujourd’hui. La musique en opposition aux dictatures et aux jihadistes.
Présentation du dernier album fraîchement sorti dans les bacs.

Nouveau clip de DIAS : Jamjama

Le clip “Jamjama” extrait du dernier opus de Dias , le reggae man nigérien. “Jamjama”, titre aux rythmes traditionnels qui évoque les problèmes familiaux dans les milieux polygames…
© Juveniles Music Paris and Lelia Records – 2013

 

Read more news

Dias – Kadal

DIAS - Kadal "le clip" Le clip de "Kadal" tiré de l'album Dias.   Read more news

Dias : “La musique est pour moi une femme jalouse”

DIAS : “LA MUSIQUE EST POUR MOI UNE FEMME JALOUSE” Artiste-peintre, designer, dessinateur et…...

Radio România Internaţional-L’invité du jour- Clara Cernat

Ligia Mihăiescu Notre invitée débute en Roumanie, elle se perfectionne en Suisse, vit en France et...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Le Photoblog de Renaud Monfourny Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une...

DIAS: Ouvrons Les Portes!

Dias - ® Valentin Fougerey    Dias soutient les actions de Médecins du Monde en faveur...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Aldo Romano

Aldo Romano est en tournage, il est l’objet du prochain documentaire de Nicolas Simon. En...

Une «Nuit solidaire» à Paris pour soutenir les mal logés

Un rassemblement a réuni plusieurs milliers de personnes place de la République pour appeler à...

Jacques Borker : artiste plasticien – sa vie, son oeuvre

Découvrez le parcours époustouflant de Jacques Borker au travers d'un documentaire qui retrace sa...

Bruno Saparelli – La Musique de la Terre

La musique de la terre "le Film"     LA MUSIQUE DE LA TERRE Un film de Bruno Saparelli...

La opinión de Málaga – A cuatro manos..

      'Confieso que desde siempre he sentido cierta debilidad por las composiciones de piano 'à...

Dias – Kadal

DIAS - Kadal "le clip" Le clip de "Kadal" tiré de l'album Dias.   Read more news

RTS “L’écoute des mondes” : Entretien avec Dias

 

624“L’écoute des mondes” sur la Radio Télévision Suisse RTS, une émission animée par Vincent Zanetti qui reçoit Diassibo “Dias” Tchiombiano, chanteur et compositeur, et Etienne Métrailler, preneur de son.

En 2003, Etienne Métrailler est à Niamey pour participer au montage d’un studio d’enregistrement, un projet conçu par le CIRTEF, le conseil international des radios télévisions d’expression française, et financé par la DDC, la coopération suisse. C’est là qu’il fait la rencontre de Dias, de son vrai nom Diassibo Tchiombiano, musicien et chanteur de reggae, auteur de plusieurs tubes plutôt engagés qui lui valent une grande popularité dans son quartier, la Colombie.
C’est le début d’une série d’enregistrements minimalistes, Etienne Métrailler mettant en sons Dias au milieu des rythmes et des bruits du quotidien africain: les pilons dans le mortier, le soufflet de la forge traditionnelle, le chant nocturne des grillons…
Leur collaboration fait l’objet d’un film de Bruno Saparelli, La musique de la terre, publié en 2007 aux éditions de La dune qui chante.
En 2013, Dias sort un nouveau CD aux accents reggae sous le label Lelia Records.
Dias – Kadal

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Dias © Renaud Monfourny 2013

Dias © Renaud Monfourny 2013

Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une vision. Ainsi Dias, du Niger, a une voix en or, des compositions sublimes et… l’idée que les Jamaïcains ont inventé le reggae avec des bases africaines : il fait donc un aller-retour gagnant et mélange reggae et tradition. Son disque éponyme vient de sortir sur iTunes et aussi en CD dans les magasins Agnès b. via un nouveau label, Lelia records.

Un film qui swingue sur Bellefontaine – Entretien avec Nicolas Simon paru dans La Dépêche

Un film qui swingue sur Bellefontaine – Entretien avec Nicolas Simon paru dans La Dépêche

Le réalisateur Nicolas Simon va présenter le 5 avril le film «Swinging Bellefontaine», un documentaire sur le quartier, les jeunes, le jazz et Glenn Ferris.

Le réalisateur Nicolas Simon va présenter le 5 avril 2013 au Centre méridional d’architecture son film «Swinging Bellefontaine». Ce documentaire raconte la vie du quartier qui s’articule autour du camion à hambuger ouvert par Yves et ses amis au pied des immeubles et la rencontre de ces jeunes toulousains avec le tromboniste de jazz Glenn Ferris. Entretien.

 

Comment est né le projet «Swinging Bellefontaine» ?

 J’avais réalisé un autre film il y a dix ans sur la rencontre entre Glenn Ferris, Yves et ses amis alors au collège. De retour d’un voyage, je dîne avec Guy Ould-Yahoui, leur ancien instituteur, qui me dit avoir croisé Yves quelques jours auparavant. «Vous souvenez-vous de cette journée avec Glenn Ferris ?» lui demande-t-il. Le tromboniste jouait quelques semaines plus tard à Toulouse. Un nouveau film s’imposait.

Vous vouliez réaliser un film plutôt sur le jazz ou sur le quartier ?

 Beaucoup d’improvisation pendant le tournage, en ce sens le film a un côté jazz. L’équipe, cadre, son, a été parfaite. Ça parle de jazz mais «Swinging Bellefontaine» c’est aussi la chronique d’un quotidien dans le quartier de Bellefontaine à Toulouse. Avec Yves, Aïssa, Ayoub, Kader et les autres, tous réunis autour de leur snack aux pieds des immeubles. Yves, ex-joueur de foot au TFC, a ouvert avec Khaled ce camion à hamburger devenu Le passage pour tout le quartier. C’est quand même, quand on y pense, au top de la tendance un food truck à Bellefontaine, bien avant l’essor actuel en France de ce type de restauration que l’on connaît bien à New York. C’est un lieu unique où l’on vient parler du prochain match de l’équipe de foot du quartier, des résultats de la Ligue 1 mais aussi de jazz donc et de Glenn Ferris qu’ils connaissent depuis dix ans grâce à Guy.

Comment associe-t-on des musiciens comme Glenn Ferris ou Kid Loco à ce projet ?

Glenn c’était naturel car il fait partie de cette histoire. On connaît l’immense musicien qu’il est. C’est en plus une belle personne. On le sent ému par ces retrouvailles dix ans plus tard. Lui qui joua, plus jeune, avec Zappa et qui maintenant est un grand du jazz parle d’impro avec Yves et ses potes, c’est un beau moment. Kid Loco a une culture musicale immense et c’est un excellent musicien et compositeur. On se connaît depuis pas mal de temps, je savais qu’il pourrait traduire musicalement ce que je voulais pour le générique de fin.

Comment allez-vous faire vivre votre film ?

 Il est passé sur TLT qui a coproduit le projet. D’autres chaînes sont intéressées pour le diffuser maintenant. La région nous aussi soutenus. C’est dans les festivals que le film vit maintenant. Un peu partout. Et c’est plutôt sympa de démarrer la route des festivals ici à Toulouse, où le film a été tourné, dans le cadre du festival FReDD (Film, Recherche et Développement Durable)

 Quels sont vos autres projets ?

 J’ai commencé un film sur le guitariste de tango Ciro Perez qui fait partie de l’histoire de la musique populaire du Rio de la Plata. On connaît son immense succès avec Alfredo Zitarrosa et sa collaboration avec le maestro Roberto Grela. Ils joueront avec les plus grands : Edmundo Rivero, Rodolfo Mederos, Toto Rodrigez, Dino Saluzzi. Ciro est la référence pour beaucoup de musiciens de tango. Un court-métrage est aussi prévu cet été et un road movie en Andalousie est en préparation. Côté musique, j’ai créé un label avec deux amis et nous sortons en mai le nouveau disque de Dias, véritable star au Niger, qui débarque en Europe. Sortie mi-mai avec le soutien d’Agnès b. Le film sera présenté le 5 avril à 17 heures au Centre méridional de l’architecture et de la ville.
______________________________
Propos suscités par Sébastien Marti Article paru dans La Dépêche du 03/04/2013

Read more news

8-Ok: Festival Wassa’n Africa

  8-Ok en concert au festival Wassa'n Africa à Launac (31) le 2 juillet 2016Read more news

ilustración peruana caretas – Thierry Huillet y Clara Cernat, Pasión y Música

Edición 2562: jueves, 25 de octubre de 2018- LIMA/Perú. Clara Cernat y Thierry Huillet tocarán el...

Toulouse d’Été. L’âge d’or du tango revit avec Ciro Perez

Toulouse d’Été. L'âge d'or du tango revit avec Ciro Perez Toulouse d'été reçoit ce soir le...

Interview Clara Cernat- Thierry Huillet. « 9h50 le matin » France 3 Occitanie

Clara Cernat violin & Thierry Huillet (piano) a Duet, playing worldwide and regularly...

Nicolas Simon – Un Sábado Por La Mañana

UN SÁBADO POR LA MAŃANA Directed by Nicolas Simon Release: May 2016 Duration: 19:50 Topics:...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Le Photoblog de Renaud Monfourny Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une...

Clara Cernat & Thierry Huillet: Concerts 2015

18 janvier: Tournefeuille, France (L’Escale) 16-22 février: Tournée en Espagne, concerts à Burgos...

Dias – Kadal

DIAS - Kadal "le clip" Le clip de "Kadal" tiré de l'album Dias.   Read more news

African Reggae Festival : Dias aux côtés de Tiken Jah Fakoly

African Reggae Festival : Dias aux côtés de Tiken Jah Fakoly Cette première édition du festival...

Exposition “Viens voir” Edith Delattre, musique Phil St George

Juin 2019- Edith Delattre, artiste plasticienne, était présente en  juin a Verneuil sur Avre dans...

Premier EP éponyme du duo afro-électro Nigérien/Parisien 8-Ok

C’est la belle découverte du weekend pour l’équipe ItinéraireBis. Le duo afro-électro...

Nicolas Simon – Ciro Perez & Revisitango

CIRO PEREZ & REVISITANGO

The guitar tango maestro !

Concert filmed by Nicolas Simon in 2012 Jardin Raymond VI – Toulouse – France

Ciro Perez: Guitar
Vidal Rojas: Guitarrón Criollo
Sandra Rumolino: Voice
William Sabatier: Bandoneon
Didier Dulieux: Accordion (Guest)

 

Edition: Paul Pirritano and Nicolas Simon
Camera: Solenn Roth, Paul Pirritano and Eric Brondoni
Sound: Johnny Sound
Mix: Gabriel Mathé
Produced by Lelia Productions

 01 – Comme il faut – Ciro Perez, Vidal Rojas

02 – Toda Mi Vida – Ciro Perez, Vidal Rojas

03 – Romántica – Ciro Perez, Vidal Rojas

04 – Callejón – Ciro Perez, Vidal Rojas

05 – Jacinto Chiclana – Ciro Perez, Vidal Rojas

06 – Tinta Roja – Ciro Perez, Vidal Rojas

07 – Fuimos – Ciro Perez, Vidal Rojas

08 – Allá en el Bajo – Ciro Perez, Vidal Rojas

09 – Griseta – Ciro Perez, Vidal Rojas

10 – Nueve de Julio – Ciro Perez, Vidal Rojas

11 – La Pulpera de Santa Lucía – Ciro Perez, Vidal Rojas

12 – Margarita Gauthier – Ciro Perez, Vidal Rojas

13 – La Puñalada – Ciro Perez, Vidal Rojas

Read more news

Un film qui swingue sur Bellefontaine – Entretien avec Nicolas Simon paru dans La Dépêche

Un film qui swingue sur Bellefontaine - Entretien avec Nicolas Simon paru dans La Dépêche Le réalisateur Nicolas Simon...

Nouveau clip de DIAS : Jamjama

Le clip "Jamjama" extrait du dernier opus de Dias , le reggae man nigérien. "Jamjama", titre aux...

Bruno Saparelli – La Musique de la Terre

La musique de la terre "le Film"     LA MUSIQUE DE LA TERRE Un film de Bruno Saparelli...

Saforguia Revista – Trio continents “Tradició i modernitat a través de la música”

Clara CERNAT #violin , Katia NEMIROVITCH-DANTCHENKO & Thierry HUILLET #piano . Ressenya del...

« Kalinga », un mélange de reggae et de world music

« Kalinga », un mélange de reggae et de world music Le reggaeman nigérien Diassibo Tchiambiano...

Dias : “La musique est pour moi une femme jalouse”

DIAS : “LA MUSIQUE EST POUR MOI UNE FEMME JALOUSE” Artiste-peintre, designer, dessinateur et…...

“Une Journée avec Dias” par Marie Adji

“Une Journée avec Dias” par Marie AdjiIl est 10 heures quand je retrouve Dias dans l'un de ses...

Nicolas Simon – Un Sábado Por La Mañana

UN SÁBADO POR LA MAŃANA Directed by Nicolas Simon Release: May 2016 Duration: 19:50 Topics:...

Succès Napolitain pour Médea’s Visions / musique Phil St George

Le dialogue constant de la compagnie Kulturscio’k live art collective avec différents artistes...

SilenceIsSexy.com : La playlist de mars 2017 – 8-Ok EP

8 OK EP (Lelia Production - 24 mars) Le chanteur nigérien Diassibo Tchiombiano, alias Dias, est un...

Premier EP éponyme du duo afro-électro Nigérien/Parisien 8-Ok

C’est la belle découverte du weekend pour l’équipe ItinéraireBis. Le duo afro-électro...

Toulouse d’Été. L’âge d’or du tango revit avec Ciro Perez

Ciro_y_VidalToulouse d’été reçoit ce soir le guitariste Ciro Perez en quintet pour un concert de tango. Une création originale avec deux invités toulousains. À ne pas manquer.
Le guitariste Ciro Perez perpétue aujourd’hui la riche tradition du tango argentin. Celle d’une époque riche et florissante de cette musique à Buenos Aires, défendue par des artistes comme Anibal Troilo, Roberto Grela, Leopoldo Federico… Né en 1944, cet Uruguayen fixé en France a tout connu de l’histoire de la musique populaire du Rio de la Plata.
«Je joue cette musique depuis quarante ans avec les plus grands de ses interprètes, les Edmundo Rivero, Rodolfo Mederos, Toto Rodrigez, Dino Saluzzi… Le tango représente une partie importante de ma vie. Je suis arrivé en 1981 à Paris. Et je vis maintenant en Corse, à Ajaccio», souligne-t-il.
Festival_Toulouse_d_ete_2012
«Renouer avec un tango qui n’existe plus»
Ciro Perez est ce soir en concert à Toulouse avec les fidèles complices de son quartet : le guitariste Vidal Rojas, le bandonéoniste William Sabatier et la chanteuse Sandra Rumolino. Deux musiciens toulousains sont les invités de la soirée : l’accordéoniste Didier Dulieux et le violoniste Boris Paturet. «William Sabatier et Sandra Rumolino travaillent avec Ciro Perez depuis une quinzaine d’années. Le concert Revisitango est né de l’idée de vouloir continuer l’histoire de Buenos Aires sur Garonne, associée à la figure mythique de Carlos Gardel. Cette nouvelle création est grâce à la confiance que nous a accordé Alain Lacroix, le directeur du Festival Toulouse d’été. Nous voulons renouer avec ce tango qui n’existe plus et le faire sonner comme il n’existe pas encore, grâce à de nouvelles rencontres. Voilà notre défi musical», explique de son côté Alexandre Assimakopulos, le manager de Ciro Perez et de son groupe.
Didier Dulieux et Boris Paturet sont deux figures de la scène toulousaine. Le premier travaille avec Didier Labbé, le second apporte une coloration de musique classique. Le réalisateur toulousain Nicolas Simon profite de ce concert pour entreprendre un documentaire sur Ciro Perez. L’art de ce grand guitariste de tango mérite bien d’être ainsi mieux connu en Europe. Son jeu tout en finesse est de haut vol.

 

Anne-Marie Chouchan
Article Paru  dans La Dépêche du 2 août 2012  

Read more news

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Le Photoblog de Renaud Monfourny Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une vision. Ainsi Dias,...

Dias sur France Inter

Invité de  l'émission "Partout Ailleurs" animée par Eric Valmir sur France Inter diffusée le 20...

8-Ok, déchiffrez le Sahel à travers l’électro

Voyage vers les dunes digitales de 8-OK pour une rencontre inédite entre l’électro, le future funk...

Dias – Kadal

DIAS - Kadal "le clip" Le clip de "Kadal" tiré de l'album Dias.   Read more news

ilustración peruana caretas – Thierry Huillet y Clara Cernat, Pasión y Música

Edición 2562: jueves, 25 de octubre de 2018- LIMA/Perú. Clara Cernat y Thierry Huillet tocarán el...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Dias

Le Photoblog de Renaud Monfourny Partout, il y a des musiciens qui en plus de leur talent ont une...

Toulouse d’Été. L’âge d’or du tango revit avec Ciro Perez

Toulouse d’Été. L'âge d'or du tango revit avec Ciro Perez Toulouse d'été reçoit ce soir le...

“Swinging Bellefontaine” le film de Nicolas Simon dans la revue Positif

Critique de Nicolas Bauche du film "Swinging Bellefontaine" parue dans le n° 646 de la revue...

African Reggae Festival : Dias aux côtés de Tiken Jah Fakoly

African Reggae Festival : Dias aux côtés de Tiken Jah Fakoly Cette première édition du festival...

La Dépêche du Midi – Olivier Bellamy “Le petit Prince”.

Jeudi 17 Janvier 2019 Propos recueillis par Jean-Marc Le Scouarnec Sur Radio Classique, il donne...

Exposition “Viens voir” Edith Delattre, musique Phil St George

Juin 2019- Edith Delattre, artiste plasticienne, était présente en  juin a Verneuil sur Avre dans...

Dias : “La musique est pour moi une femme jalouse”

Artiste-peintre, designer, dessinateur et… musicien, Diassibo Tchiombiano est de la nouvelle génération de ces artistes qui ont plusieurs cordes à leur arc. Dias comme on l’appelle affectueusement dans le milieu artistique, a mis cinq (5) albums sur le marché et s’apprête à vernir son dernier opus. 
L’artiste a fait beaucoup de chemin, a beaucoup mûri et mûri son style, depuis Toubi, Sheitan, Salima, la loi de la jungle, Kalabada et bientôt, Kalinga. Que d’étapes franchies et pourtant, l’artiste n’a pas changé. S’inspirant toujours des sonorités de son terroir, pour leur donner du rythme et de la prestance à travers le style qu’il a nommé ‘Liptako reggae’. ‘Ce qui m’inspire le plus, c’est que j’essaye de garder longtemps ce qui est dans le terroir gurmantché, précisément parce que c’est pour moi, une façon de conserver nos mélodies’, dit Dias.
Les fruits de cette inspiration, donnent bien entendu, des chansons funèbres à des moments donnés, des chansons d’amour et d’espérance que les mélomanes ont eu le loisir d’apprécier. ‘Je n’aime pas beaucoup jouer au prophète mais toutes les chansons que je chante aujourd’hui sont des chansons que j’ai entendu dans mon enfance, et ce sont des chansons que je reprends avec la couleur des sonorités actuelles’, continue Dias.

 

Au delà de son statut de musicien, Dias s’est aussi lancé dans la production. C’est ainsi qu’il a mis sur pied un label dénommé Liptako Productions. Liptako qui signifie en peuhl ce qu’on ne peut pas terrasser. Une des premières production est Abdou Madé, qui a été une des révélations de la musique moderne nigérienne dans la courant de l’année 2006. Parlant de sa production, Dias affirme que, ‘c’est une porte que j’ouvre à tous ceux qui ont du talent et sentent la musique en eux, et qui n’ont pas les moyens. Je ne me pose pas en gros producteur car je n’ai pas plein de sous, mais j’ai plein d’idées. Avec ce que j’ai, je peux réaliser des grands projets avec la volonté de ceux qui viendront’.

 

La détermination de Dias, se comprend quelque part car l’artiste a vécu le calvaire de la production au Niger. ‘Je n’ai reçu l’aide de personne’, dit-il. Et il continue en ces termes, ‘J’ai beaucoup travaillé. Je faisais de la peinture, je suis designer et je dessine beaucoup de bijoux. Ces activités m’on permis d’aller en studio pour enregistrer’. Abordant affectueusement le domaine de sa musique, Dias dit que, ‘pour moi, la musique est une femme jalouse. En Afrique, le mari doit aller travailler pour la nourrir. Et moi, je vais travailler dans les jardins, mon atelier et quand j’ai assez d’argent, je partais en studio pour enregistrer’.

 

Pour l’artiste qui vient d’ouvrir une galerie d’exposition de peinture à son domicile, souhaitons une bonne chance et beaucoup de couleurs et de sonorités dans les futures productions de Liptako.

 

M. S. Abandé Moctar
Article paru dans Fofomag le 14/06/2007

Read more news

Dias : “La musique est pour moi une femme jalouse”

DIAS : “LA MUSIQUE EST POUR MOI UNE FEMME JALOUSE” Artiste-peintre, designer, dessinateur et… musicien, Diassibo...

Jacques Borker : artiste plasticien – sa vie, son oeuvre

Découvrez le parcours époustouflant de Jacques Borker au travers d'un documentaire qui retrace sa...

8-Ok, déchiffrez le Sahel à travers l’électro

Voyage vers les dunes digitales de 8-OK pour une rencontre inédite entre l’électro, le future funk...

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Aldo Romano

Aldo Romano est en tournage, il est l’objet du prochain documentaire de Nicolas Simon. En...

The Thing: Ado Arrietta & Albert Monis dans le journal espagnol “El País”

Ado Arrietta, en el madrileño Hotel de las Letras. KIKE PARA The thing d’Ado Arrietta, Albert...

Concert de Dias chez agnès b.

Concert de Dias chez agnès b.Dans le cadre du lancement du coffret des oeuvres de Frédéric Bruly...

Le reggaeman nigérien Dias se lance dans la World music

Le reggaeman nigérien Dias se lance dans la World music Le chanteur nigérien Diassibo Tchiambiano...

Nicolas Simon – Swinging Bellefontaine

  SWINGING BELLEFONTAINE Directed by Nicolas Simon With Yves Alambwa, Glenn Ferris, Guy...

Une «Nuit solidaire» à Paris pour soutenir les mal logés

Un rassemblement a réuni plusieurs milliers de personnes place de la République pour appeler à...

Exposition “Viens voir” Edith Delattre, musique Phil St George

Juin 2019- Edith Delattre, artiste plasticienne, était présente en  juin a Verneuil sur Avre dans...

La Dépêche du Midi – Ovation pour Le Petit Prince au Dôme de Gascogne

Ce fut un grand moment d'émotion le samedi 19 janvier au Dôme de Gascogne dans la saison de CIRCA...

“Une Journée avec Dias” par Marie Adji

Dias - SalimaIl est 10 heures quand je retrouve Dias dans l’un de ses lieux de prédilection, le CNAV, à deux pas de la télévision nationale.

Artiste multirécidiviste, Dias cumule les talents et les idées, tour à tour chanteur, peintre, caricaturiste ou designer de bijoux et de lampes, il a accumulé en plus de dix ans de carrière de nombreuses joies et désillusions.
Dias s’est fait connaître sur la scène musicale nigérienne à travers ses reggaes engagés, avant de revenir à ses racines gourmantchées lors de l’enregistrement de son dernier album en 2002 “SALIMA”, 8 titres dédiés à la poésie gourmantchée accompagnés d’instruments traditionnels. Cet album c’est son plus gros succés, un succés visible à chacun de ses passages dans les rues de Niamey dans sa mythique 4L orange, tous les enfants se mettent a fredonner ses compositions qui sont pourtant écrites dans une langue qu’ils ne maîtrisent pas, le gourmantché est en effet une langue très peu parlée au Niger.
Dias dit lui-même  “Beaucoup de gens pensent que je n’ai rien fait avant SALIMA, pourtant j’ai déjà deux albums a mon actif”.
Dias se revendique libre, il ne fait que ce qu’il lui plait, il dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Il se veut la voix des sans voix, celle des pauvres qui n’ont pas droit à la parole, celle de la ” majorité silencieuse exploitée par une minorité “. Quand on lui parle de musique, lui il nous parle de son père qui jouait de la trompette dans l’armée, de sa première guitare qu’il a fabriqué lui-même. Pour assouvir sa passion de la musique Dias a cumulé tous les métiers possibles et inimaginables à Niamey : jardinier, charpentier, il est fier de dire qu’il n’y a pas un métier qu’il ne puisse faire.
Dur d’imaginer Dias jardinant sur le bord du fleuve Niger quand on le rencontre aujourd’hui au milieu de son salon, véritable musée d’art africain dans sa villa perchée au plateau. C’est sur sa terrasse, face a une superbe piscine que nous déjeunons. Il est bien loin le temps ou Dias mangeait face au fleuve Niger dans sa petite maison en banco de la corniche Yantala. Son mariage a transformé du tout au tout son train de vie, quand on aborde le sujet il répond tout simplement qu’il n’a pas demandé tout ça et que sa maison de Yantala lui manque.

 

De la musique nigérienne, Dias est fatigué, fatigué des musiciens, des producteurs, des projets qui ne voient jamais le jour. “Un de plus gros problèmes au Niger c’est qu’il n’y a pas d’instrumentistes, les musiciens ne travaillent pas assez”. ” Ce n’est pas faute d’avoir essayé de former sa propre formation musicale pour l’accompagner lors de ses concerts, il a tenté de produire de jeunes artistes, mais toutes ces tentatives se sont soldées par de cuisants échecs, souvent exploité par des artistes qui voient en lui une mine d’or toujours prêt à donner de l’argent, a financer une réparation d’instrument, etc” Aujourd’hui Dias aspire à d’autres horizons, quitter le Niger pour réaliser son prochain album reggae en Jamaïque, terre de tous les talents. Dias dit :” Au Niger quand tu atteins un certain niveau tu ne peux plus monter plus haut, aujourd’hui je suis en haut pour le Niger, il n’y a personne avec qui me comparer sur le plan reggae, ce n’est pas du tout motivant pour un artiste” il faut que je parte si je veux progresser !

C’est au camping touristique que nous finissons cette entrevue, une fin d’après midi orageuse sur Niamey. A l’aube de la quarantaine, Dias est donc entrain d’engager un tournant décisif dans sa carrière artistique, tout d’abord accentuer son travail de designer de bijoux, ses bagues, ses colliers et ses boucles d’oreilles sont en effet entrain de devenir des pièces très prisées dans le milieu expatrié de la capitale nigérienne. On retrouve déjà ses bijoux dans quelques boutiques européennes.
Sur le plan musical, Dias a cessé de croire en le Niger pour faire évoluer sa carrière, la preuve, la vente toute récente de son matériel de musique au jeune Mali Yaro. “Ça fait plus d’un an que j’avais à la maison ce mini studio et cette sono, il est comme neuf, preuve que je ne m’en sers pas, que tous les projets que j’avais engagé avec sont tombés à l’eau, au moins avec Mali il sera utile”.
L’artiste devrait donc nous quitter fin décembre après la réalisation d’un documentaire sur lui par une équipe suisse.
“Comment les chauves souris mettent bas leurs petits elles qui ont la tête suspendue vers le bas?” (extrait traduit de l’album Salima, poésie gourmantchée)

 

Marie Adji – Fofo Mag – 8 août 2003

Read more news

The Thing: Ado Arrietta & Albert Monis dans le journal espagnol “El País”

Ado Arrietta, en el madrileño Hotel de las Letras. KIKE PARA The thing d’Ado Arrietta, Albert Monis + un prologue...

Nicolas Simon – Swinging Bellefontaine

  SWINGING BELLEFONTAINE Directed by Nicolas Simon With Yves Alambwa, Glenn Ferris, Guy...

Clara Cernat & Thierry Huillet: Concerts 2015

18 janvier: Tournefeuille, France (L’Escale) 16-22 février: Tournée en Espagne, concerts à Burgos...

Nuit Solidaire pour le logement : Dias Solidaire!

Aux côtés d'une pléiade d'artistes, Dias participe au concert de la Nuit Solidaire Pour Le...

Le reggaeman nigérien Dias se lance dans la World music

Le reggaeman nigérien Dias se lance dans la World music Le chanteur nigérien Diassibo Tchiambiano...

8-Ok: Festival Wassa’n Africa

  8-Ok en concert au festival Wassa'n Africa à Launac (31) le 2 juillet 2016Read more...

“BUENOS AIRES” ROMANIAN MUSICIANS IN ROME: CLARA CERNAT & THIERRY HUILLET

The first appointment of the project "Romanian musicians in Rome: the virtual musical season of...

Dias et ses musiciens photographiés par Renaud Monfourny

Renaud Monfourny is a french photographer who captures the cultural scene: he protraited...

Dias sur France Inter

Invité de  l'émission "Partout Ailleurs" animée par Eric Valmir sur France Inter diffusée le 20...

Dias – Kadal

DIAS - Kadal "le clip" Le clip de "Kadal" tiré de l'album Dias.   Read more news

Le Photoblog de Renaud Monfourny: Aldo Romano

Aldo Romano est en tournage, il est l’objet du prochain documentaire de Nicolas Simon. En...

Pin It on Pinterest