Ciro_y_Vidal

CIRO PEREZ & VIDAL ROJAS

 Uruguayen d’origine, Ciro Perez fait partie intégrante de l’histoire de la musique populaire du Rio de la Plata. On retient son immense succès avec Alfredo Zitarrosa et sa collaboration avec le Maestro et ami Roberto Grela pour le disque « De Grela à Gardel ». Dès la première répétition, le courant passe, ils deviennent des amis très proches, ils joueront avec les plus grands : Edmundo Rivero, Rodolfo Mederos, Toto Rodrigez, Dino Saluzzi.
Ciro Perez s’installe à Paris au début des années 80 pour rejoindre le bandonéoniste Juan José Mosalini et joue avec les musiciens argentins installés en France comme Gustavo Beytelman, Walter Rios, Roberto Lara.
Ciro Perez est l’une des dernières légendes du tango. L’une des dernières liaisons directes avec une époque riche et florissante de la musique de Buenos Aires.
Il est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands guitaristes de tango vivants. Sa participation à la tournée internationale Café de los Maestros (Gustavo Santaolalla) en témoigne. Icône pour les jeunes qui apprennent le style à son contact. Son style de guitare est une référence : jeu fluide, tout en finesse, il s’inscrit directement dans la veine du Maestro Roberto Grela.
Sa sagesse et sa parfaite connaissance de la guitare et du tango en font un musicien rare et précieux. Une de ses dernières voix qui font encore le pont entre la vieilles garde et les générations futures.

Vidal Rojas est le fils du musicien paraguayen de renom Virgilio Rojas. Dès son enfance, il goûte au Tango et côtoie les amis de la famille : Atahualpa Yupanqui, Violeta Parra, Martin Torres …
En 1981, il rencontre le grand guitariste tanguero Ciro Pérez et devient son disciple. Auprès de lui, il apprend le style de guitare-tango du Maestro Roberto Grela. Dès 1984, il joue au célèbre temple parisien du tango « Trot-toirs de Buenos-Aires » aux côtés de Reinaldo Anselmi, Sandra Rumolino, Jairo, Haydée Alba et croise la crème des musiciens de Tango : Horacio Salgan, Julian Plaza, Ruben Juarez, Mario Nuñez, Gustavo Beytelman, Juan José Mosalini, Enrique Pascual, Walter Rios…
En 1995, il se fixe a Toulouse où il fonde « Ganzua Trio », et ancre son travail dans la tradition « voix-guitare » de Carlos Gardel et Edmundo Rivero. Guitariste intuitif, arrangeur subtil et recherché, son style délicat est empreint des influences Jazz.

error: Content is protected !!